La Compagnie Les Frères Kazamaroffs

Le Cirque actuel des Frères Kazamaroffs est un cirque narratif, engagé, musical, humaniste, poétique, inventif, déconcertant et sans paillettes. Il a été fondée en 1997 par Benoît Belleville (jongleur, acrobate) et Gérard Clarté (jongleur). Leur première création. Le cirque clandestin, sur le thème des sans-papiers, a été suivie de deux ans de tournée lors de festivals français et étrangers. 

C’est Un cirque à histoires, des histoires à tiroirs…

Les Frères Kazamaroffs sont des raconteurs d’histoires contemporaines. La poésie qu’ils tirent de la maladresse des personnages qu’ils construisent, fait fleurir des histoires fantastiques au cœur du quotidien.

Le cirque actuel des Frères Kazamaroffs est un cirque à la virtuosité invisible :

Jonglant avec des langages et des genres artistiques différents, ils font état d’une virtuosité discrète, la prouesse est bien là : musique, magie, images, rien ne s’impose, cela vient, c’est tout.

A chaque spectacle, une histoire singulière devient l’occasion d’adapter des espaces scéniques (yourte, écran, scène et castelet) et d’explorer des formes différentes (narration, images projetées, diffusion sonore, mélangés au travail en direct).

Les Frères Kazamaroffs aiment brouiller les pistes, pour mieux servir leur proposC’est ainsi que le cirque actuel des Frères Kazamaroffs obtient un discours cohérent, accessible, tissant d’invisibles fils entre les genres, en créant toujours à la périphérie d’une époque, d’un personnage, d’un style. Une sorte d’art du décalage, sincère et sans compassion pour la société.

 

crédit : Ch. Raynaud de Lage

En 2002 vient la création de Faux rebonds, qui traite de la différence culturelle.

A l’été 2003, Les Frères Kazamaroffs repartent vers l’Est, où ils collecteront de nouvelles images et de nouveaux matériaux.

Vient ensuite la création de La caravane suspendue en 2004, sur le thème de l’errance.

Aspirés par les voyages et les rencontres, la Compagnie projette de faire la traverséé de l’Eurasie. 2006, c’est la création de Gadalka, qui va etre joué sur les routes d’Europe et de Russie, toute l’année suivante. En 2008, c’est le retour en France de la Compagnie après avoir traversé 9 pays. Les matériels collectés (photos, vidéos, super 8, et enregistrements) vont etre l’essence des nouvelles créations

2010
Pas De Quartier

Il raconte l’histoire contemporaine, absurde et poétique d’une errance de trois personnages inséparables qui vivent en marge d'une certaine société. ils s’installent au gré de leurs envies, déballent quelques objets ..Une balle de tennis, des casseroles, des tuyaux en plastique, L’équilibre est précaire, leur condition l’est aussi, mais ils dansent et nous proposent leur magie, leurs rêves, leur évasion …

2012
Les Mémoires Du Chapeau Qui Grince

il prend la forme d'une conférence spectacle imaginaire, entre projection de photos, de petits films, et de manipulation d’objets propres aux dresseurs d’objets qu’est la famille Kazamaroffs, ils nous emmènent dans des contrées où on aimerait bien aussi avoir de la famille à visiter… 

2014
Klesudra ou celui qui vole l'eau

Spectacle de cirque actuel, Inspiré des conteurs perses et de leurs histoires à tiroirs, KLESUDRA parle des hommes et de leur quotidien pour s’approvisionner en eau… du partage et des enjeux autour de cet élément vital …

Les yourtes dans ma ville, O.G.M., L'odeur de la terre

De 2014 à 2019, la compagnie parcourt la ville de Villeneuve-Saint-Georges de quartier en quartier avec { Les Yourtes Dans Ma Ville }; elle y installe sa yourte traditionnelle le temps d’une semaine, au pied des immeubles, pour être au plus près des habitants. 

En 2016, elle fait l’acquisition d’une grande yourte contemporaine de 120 places et crée le Centre Culturel Itinérant {Poussés par le vent}. En 2017, c’est la création du spectacle O.G.M. (Objets à Gravité Modifiée). En 2019 et 2020, c’est le spectacle L’odeur de la terre qui se crée.

L'ODEUR DE LA TERRE

La direction artistique de la compagnie

La direction artistique de la Compagnie favorise le mélange des arts visuels et sonores à travers la jonglerie, la manipulation d’objets, la danse contemporaine, la projection de films accompagnés par des musiciens instrumentistes ou électroacousticiens.

La manipulation d’objets et le jonglage sont les pratiques les plus visuelles et circassiennes des spectacles de la Compagnie Les Frères Kazamaroffs. L’objet est inscrit dans les histoires racontées, il devient un personnage et accompagne le manipulateur dans sa chorégraphie, dans l’espace de jeu.

La prouesse, bien que réelle, n’est pas le but recherché mais sert en permanence le propos du spectacle. Les artistes, accompagnés de musiciens en live, établissent un dialogue entre rythme, parcours géométrique dans l’espace, émotion et poésie.

L’utilisation de l’image est une particularité de la Compagnie, mélangeant les rapports bidimensionnels et tridimensionnels ; de la projection aux jeux scéniques, elle joue avec la perception du spectateur en lui faisant faire des allers retours entre réalité et fiction.

La musique est un élément important des langages employés ; la couleur musicale diffère à chaque spectacle.

Dans chacun de ses spectacles, la Compagnie aborde un thème qui lui tient à cœur : l’errance, les sans-papiers, la différence culturelle, le nomadisme urbain, l’approvisionnement en eau potable…

C’est au fil des différents voyages organisés avec des collectifs d’artistes à travers l’Europe de l’Est que Gérard Clarté puise les idées pour ses spectacles. En traversant les villages de Hongrie, de Roumanie et d’Ukraine, il propose spectacles contre nourriture, il crée des liens privilégiés avec les habitants, collecte des histoires, photographie, filme, enregistre

La traversée des Frères Kazamaroffs

Les spectacles de la Compagnie Les Frères Kazamaroffs ont tourné dans de nombreuses villes et festivals de France : Amiens, Avignon, Chalon dans la rue, Aurillac et autres lieux marquants.

Ailleurs, aussi : Hongrie (festival de Budapest et de Gyôr), Roumanie, Ukraine, Russie, Brésil, Luxembourg,  ; au Moyen Orient avec le réseau des Alliances Françaises et Culture France : Jordanie, territoires palestiniens, Liban

Contact

+01 69 38 67 05 /07 68 51 04 64

43 Chemin du Plessis, 91350 Grigny