Non classé

Qui sommes nous

La Compagnie Les Frères Kazamaroffs

Le Cirque actuel des Frères Kazamaroffs est un cirque narratif, engagé, musical, humaniste, poétique, inventif, déconcertant et sans paillettes. Il a été fondée en 1997 par Benoît Belleville (jongleur, acrobate) et Gérard Clarté (jongleur). Leur première création. Le cirque clandestin, sur le thème des sans-papiers, a été suivie de deux ans de tournée lors de festivals français et étrangers. 

C’est Un cirque à histoires, des histoires à tiroirs…

Les Frères Kazamaroffs sont des raconteurs d’histoires contemporaines. La poésie qu’ils tirent de la maladresse des personnages qu’ils construisent, fait fleurir des histoires fantastiques au cœur du quotidien.

Le cirque actuel des Frères Kazamaroffs est un cirque à la virtuosité invisible :

Jonglant avec des langages et des genres artistiques différents, ils font état d’une virtuosité discrète, la prouesse est bien là : musique, magie, images, rien ne s’impose, cela vient, c’est tout.

A chaque spectacle, une histoire singulière devient l’occasion d’adapter des espaces scéniques (yourte, écran, scène et castelet) et d’explorer des formes différentes (narration, images projetées, diffusion sonore, mélangés au travail en direct).

Les Frères Kazamaroffs aiment brouiller les pistes, pour mieux servir leur proposC’est ainsi que le cirque actuel des Frères Kazamaroffs obtient un discours cohérent, accessible, tissant d’invisibles fils entre les genres, en créant toujours à la périphérie d’une époque, d’un personnage, d’un style. Une sorte d’art du décalage, sincère et sans compassion pour la société.

 

crédit : Ch. Raynaud de Lage

En 2002 vient la création de Faux rebonds, qui traite de la différence culturelle.

A l’été 2003, Les Frères Kazamaroffs repartent vers l’Est, où ils collecteront de nouvelles images et de nouveaux matériaux.

Vient ensuite la création de La caravane suspendue en 2004, sur le thème de l’errance.

Aspirés par les voyages et les rencontres, la Compagnie projette de faire la traverséé de l’Eurasie. 2006, c’est la création de Gadalka, qui va etre joué sur les routes d’Europe et de Russie, toute l’année suivante. En 2008, c’est le retour en France de la Compagnie après avoir traversé 9 pays. Les matériels collectés (photos, vidéos, super 8, et enregistrements) vont etre l’essence des nouvelles créations

2010
Pas De Quartier

Il raconte l’histoire contemporaine, absurde et poétique d’une errance de trois personnages inséparables qui vivent en marge d'une certaine société. ils s’installent au gré de leurs envies, déballent quelques objets ..Une balle de tennis, des casseroles, des tuyaux en plastique, L’équilibre est précaire, leur condition l’est aussi, mais ils dansent et nous proposent leur magie, leurs rêves, leur évasion …

2012
Les Mémoires Du Chapeau Qui Grince

il prend la forme d'une conférence spectacle imaginaire, entre projection de photos, de petits films, et de manipulation d’objets propres aux dresseurs d’objets qu’est la famille Kazamaroffs, ils nous emmènent dans des contrées où on aimerait bien aussi avoir de la famille à visiter… 

2014
Klesudra ou celui qui vole l'eau

Spectacle de cirque actuel, Inspiré des conteurs perses et de leurs histoires à tiroirs, KLESUDRA parle des hommes et de leur quotidien pour s’approvisionner en eau… du partage et des enjeux autour de cet élément vital …

Les yourtes dans ma ville, O.G.M., L'odeur de la terre

De 2014 à 2019, la compagnie parcourt la ville de Villeneuve-Saint-Georges de quartier en quartier avec { Les Yourtes Dans Ma Ville }; elle y installe sa yourte traditionnelle le temps d’une semaine, au pied des immeubles, pour être au plus près des habitants. 

En 2016, elle fait l’acquisition d’une grande yourte contemporaine de 120 places et crée le Centre Culturel Itinérant {Poussés par le vent}. En 2017, c’est la création du spectacle O.G.M. (Objets à Gravité Modifiée). En 2019 et 2020, c’est le spectacle L’odeur de la terre qui se crée.

L'ODEUR DE LA TERRE

La direction artistique de la compagnie

La direction artistique de la Compagnie favorise le mélange des arts visuels et sonores à travers la jonglerie, la manipulation d’objets, la danse contemporaine, la projection de films accompagnés par des musiciens instrumentistes ou électroacousticiens.

La manipulation d’objets et le jonglage sont les pratiques les plus visuelles et circassiennes des spectacles de la Compagnie Les Frères Kazamaroffs. L’objet est inscrit dans les histoires racontées, il devient un personnage et accompagne le manipulateur dans sa chorégraphie, dans l’espace de jeu.

La prouesse, bien que réelle, n’est pas le but recherché mais sert en permanence le propos du spectacle. Les artistes, accompagnés de musiciens en live, établissent un dialogue entre rythme, parcours géométrique dans l’espace, émotion et poésie.

L’utilisation de l’image est une particularité de la Compagnie, mélangeant les rapports bidimensionnels et tridimensionnels ; de la projection aux jeux scéniques, elle joue avec la perception du spectateur en lui faisant faire des allers retours entre réalité et fiction.

La musique est un élément important des langages employés ; la couleur musicale diffère à chaque spectacle.

Dans chacun de ses spectacles, la Compagnie aborde un thème qui lui tient à cœur : l’errance, les sans-papiers, la différence culturelle, le nomadisme urbain, l’approvisionnement en eau potable…

C’est au fil des différents voyages organisés avec des collectifs d’artistes à travers l’Europe de l’Est que Gérard Clarté puise les idées pour ses spectacles. En traversant les villages de Hongrie, de Roumanie et d’Ukraine, il propose spectacles contre nourriture, il crée des liens privilégiés avec les habitants, collecte des histoires, photographie, filme, enregistre

La traversée des Frères Kazamaroffs

Les spectacles de la Compagnie Les Frères Kazamaroffs ont tourné dans de nombreuses villes et festivals de France : Amiens, Avignon, Chalon dans la rue, Aurillac et autres lieux marquants.

Ailleurs, aussi : Hongrie (festival de Budapest et de Gyôr), Roumanie, Ukraine, Russie, Brésil, Luxembourg,  ; au Moyen Orient avec le réseau des Alliances Françaises et Culture France : Jordanie, territoires palestiniens, Liban

Contact

+01 69 38 67 05 /07 68 51 04 64

43 Chemin du Plessis, 91350 Grigny

Yourtes dans ma ville

L'AGORA MOBILE

Depuis le début de l’aventure en 2014 c’est :
32 implantations dans 7 villes, 18 quartiers, une cinquantaine d’associations et services de la villes mobilisées autour du projet, 384 enfants qui ont participés à l’école de cirque itinérante et 96 spectacles ! 

Pour un parcours culturel aux pieds des tours, , il y a une programmation sous la grande yourte du Centre Culturel Itinérant, proposant des soirées musicale,  des soirées contes et des spectacles , auquel participent les enfants présents aux ateliers cirque de la semaine. A chaque lieu une programmation différente.

La petite Yourte traditionnelle Mongole de la compagnie à voyager avec à travers l’Europe, l’Asie et la banlieue. Cette espace intimiste et hors du temps, est mise à disposition des acteur.ice.s locaux de la vie sociale, artistique et culturelle, à votre disposition. Sa programmation et définie collectivement lors des réunions d’organisation et les possibilités y sont infinie. Des contes, des débats, des ateliers, des aides au devoirs, des projections, des jeux et plein d’autre moments ont été créer dans ce lieu atypique. 

30-story office tower (2018-2019)

Un groupe d’enfants de 9 à 14 ans participent au spectacle de cirque de clôture avec l’équipe de la Compagnie.

A partir de différents extraits de poèmes, les adolescents encadrés et accompagnés par l’équipe de la Compagnie construisent des formes artistiques. En les associant à des professionnels, leurs compétences sont valorisées et ils sont accompagnés vers la réussite devant des spectateurs témoins de leur exploit et de leur expression. 

Les arts du cirque demandent de la concentration, de la rigueur personnelle mais aussi de l’entraide, favorisent un regard bienveillant les uns par rapport aux autres pour pouvoir travailler en groupe.

Le spectacle est composé de parties collectives qui demandent une implication de tous dans l’élaboration des chorégraphies. C’est un apprentissage de l’acceptation de l’autre. Les jeunes passent une semaine entière à créer, à réfléchir et à construire un spectacle qu’ils joueront devant un public.

Des ateliers d’initiation aux arts du cirque sont aussi proposés aux habitants toute la semaine d’implantation des yourtes.

Autour des arts du cirque, des contes et de la musique La Compagnie Les Frères Kazamaroffs  implante son Agora Mobile au cœur des quartiers pour permettre l’accès à la culture pour tous.

Depuis 8 ans la Compagnie Les Frères Kazamaroffs voyage de quartier en quartier posant ses yourtes au pied des immeubles A chaque endroit les yourtes deviennent le point de repère et d’identification autour d’un projet socio-culturel et artistique dans la ville. En installant ses yourtes aux pieds des habitations, ce lieu itinérant devient leur
espace de rencontre et d’échange. Un nouveau lieu de vie pour une semaine.

Ce Centre Culturel Itinérant est un moyen de décloisonner et de créer du lien entre les habitants du quartier, Ainsi cette mobilité permet un contact direct avec ces différents publics. Toutefois Le projet artistique donne la possibilité aux acteurs locaux d’investir les quartiers où ils ne sont pas présents et de se faire connaître.

Les « Yourtes Dans Ma Ville : l’Agora Mobile »

Slide Heading
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Click Here
Previous
Next

En partenariat avec

L’odeur de la terre

affiche ODLT vierge petit format compres-compressed

L'ODEUR DE LA TERRE

L'ODEUR DE LA TERRE

C’est un départ, un exode, une immigration choisie ou non, un changement de vie radical – On emmène quoi ? – Quelques valises, des objets du quotidien, une photo, des souvenirs. Un voyage cela peut-être long – trop long – avec des rencontres, des frontières, des contrôles, des rires, des pleurs, des jours sans fin.

Il y a dans l’Odeur de la Terre tous les souvenirs. Elle réveille les sens ; les images du passé vous reviennent en mémoire – c’est aussi ce qui s’imprime lors d’une nouvelle arrivée ou d’un nouveau départ. Le mélange des odeurs fait basculer la réalité. Dans leur valise – du sable – du sable du pays – il coule entre les doigts et, les images, les émotions, reviennent en mémoire – des images apparaissent sous les doigts du voyageur. Des soldats aux frontières, attentes, discussions, rencontres, attente encore.

Ils sont cinq avec chacun leur culture ; ils ont emmené chacun avec eux un tapis, un instrument de musique, une valise remplie de souvenirs, une mélodie de leur pays. Ardashir vient de perse, possède un daf pour seul compagnon de route, il a traversé une dizaine de pays à pied avant d’arriver à son but. Branislav, pour qui les soutes du train ont été le seul refuge à travers les multiples pays que composent les Balkans ; une fois au terminus, il a entamé pour la première fois sur son violon la mélodie qui ne l’a jamais quitté durant toute sa cavale. Anoukis, quelle mer n’a-t-elle pas traversé, de continent en continent, enroulée dans son tissu, elle cherche un coin sûr pour se poser. Apra est un peu un caméléon, il est passé, invisible, rampant dans le sable, se confondant dans le paysage aride des frontières ; depuis il chantonne dans l’harmonie de la ville. Vladimir, avec son bâton de pèlerin et sa valise transportant tout le poids de ses années d’errance, réécrit ses histoires, espérant trouver la frontière qui le laissera passer ; alors avec le crin d’un cheval accroché à son bratch, il entonne le chant de la liberté. C’est un départ, un exode, une immigration choisie ou non, un changement de vie radical – On emmène quoi ? – Veut-on garder des souvenirs ? – Quelques valises, des objets du quotidien, une photo, des souvenirs.

Previous
Next

Coproducteurs

Centre culturel des Bords de Scènes. Théâtre de Corbeil-Essonnes 

Les partenaires

Département de l’Essonnes. Ville de Grigny (résidences aux ateliers) ADMI. Région Ile-De-France 

Coréalisation

Le cirque électrique 

Distribution

Auteur : Gérard Clarté

Extraits de texte du livre : le but de Roberto Carlos de Michel Simonot 

Interprètes : 

Gérard Clarté (jongleur maniplulateur d’objets) 

Marina Félix ( acrobate danseuse aérienne) 

Sarav Roun dit Apra ( acrobate au sol) 

Sébastien Clément (percussionniste)

Boris Lamérand (Compositeurs)

 Chorégraphe : Dounia Marie Jabbori

Costumière : Amélie Gagnot 

Plasticienne : N’BO 

Régisseur son : Nicolas David 

Illustration : Silène Clarté 

O.G.M.

Affiche WEB OGM 20180202-001 (1)-compressed

O.G.M. (objets à Gravité Modifiée)

O.G.M. (Objets à Gravité Modifiée)

Objets, magie, danse et musique-sous la grande yourte habillées, d’un décor, spécialement conçu pour le cirque, afin de vous transporter dès votre arrivée dans l’ambiance mystérieuse et magique du spectacle. Vladimir et Gontran deux grands chercheurs explorent le monde de la matière et son centre de gravité.

Vladimir et Gontran ont créé les O.G.M. (Objets à Gravité Modifiée) il y aura des balles qui flottent, des équilibres et des déséquilibres, des roues au mouvement perpétuel, des lancements de seringues, de la physique, et tout un mélange de bricolages et de machines sophistiquées.

La science, la jonglerie et la magie nouvelle seront l’alchimie pour un nouvel alphabet, où le discours nous emmènera vers le questionnement du rapport de l’homme au monde qui l’entoure ! En ralentissant le temps ils peuvent tout se permettre et agrandir leur champ d’action.

Une balle descend très lentement sur un plan incliné donnant la possibilité au jongleur d’explorer et d’anticiper la chute fatale de l’objet. Changer le centre de gravité de l’objet, alors que celui ci est en mouvement, module l’espace qui l’entoure. Ces spécialistes jouent sur la transformation et la mystification, de l’objet et de leur environnement.

Vladimir possède une phalange de plus à chaque doigt, lui offrant des mains hors du commun et toutes les possibilités qui vont avec, sa gestuelle est amplifiée et les objets, tous maîtrisés, renvoient au spectateur une image qui se situe à la limite du réel.

Gontran est un virtuose du rythme et des sonorités, et s’offre toutes les variations et les fréquences des possibles et l’au-delà ne lui fait pas peur.

Ces deux personnages lorsqu’ils se déplacent, donnent l’impression de flotter, de glisser sur le sol comme s’ils étaient soulevés par un tapis volant, ils ont une gestuelle de l’ordre du chimiste, les objets changent de propriétés sous leurs mains expertes. Mais jusqu’où peuvent ils se permettent de jouer avec la réalité ? Arriveront-ils à dominer les machines et les objets qu’ils ont fabriqués pour leur bonheur ?

 

Previous
Next

Partenaires

  • La Lisière (91 Bruyères le Chatel)
  • Espace Chapiteau d’Adrienne Larue (91 Ris-Orangis)
  • Le Service culturel de la Ville d’Ablon (94) et de Fleury_ Merogis (91)
  • Le Centre culturel Les Bords de Scène (Athis-Mons 91) 
  • Le Temps des Cerises (51 Reims)

Avec le soutien de

  • Le Conseil Général de L’Essonne
  • Le Conseil Géneral du Val de Marne
  • La Région Ile-de-France

Distribution

  • Auteur : Gérard Clarté 
  • Interprètes : Gérard Clarté et Sébastien Clément 
  • Création Musicale : Sébastien Clément
  • Chorégraphe : Dounia Marie Jabbori
  • Création Lumière : Franz Laimé
  • Costumière : Amélie Gagnot 
  • Construction décor : Pierre Lencsner
  • Régisseuse Générale : Nolwenn Kerlo
  •  Roand Barthélémy : Conseils Magique
  • Technicien Plateau : Nicolas David
  • Construction et automatisation propulseur de balles : Elèves du lycée Monge à Savigny (91)
  • Construction de la yourtes : Yourte Contemporaine
  • Construction plateau : Compagnie Plein d’Air 
  • Crédit photos : Philippe Deutsch